Atelier débat
03 avril 2014
ATELIER 1 – 03.04.2014 – Quel projet de proximité pour les territoires ?
Novotel Paris Bercy, 85 rue de Bercy - 75012 PARIS

Présentation de l'événement

La relation de proximité avec les locataires et les acteurs du territoire est une dimension essentielle de l’activité des organismes de logement social. Si elle s’est appuyée sur des formes multiples d’organisation selon les époques elle a été marquée par une volonté de rendre un service homogène sur l’ensemble des patrimoines gérés par le bailleur. Depuis quelques années, la problématique d’une adaptation plus fine à cette diversité des territoires est posée. Par ailleurs, les bailleurs ont développé de nouvelles formes de relations porteuses de proximité dans la relation avec les centres de relation client, les sites internet,… La question de leur articulation et de leur cohérence amène à revisiter les finalités d’une proximité recherchée avec les locataires.

La recherche action menée conjointement par le Club Management et l’Union sociale pour l’habitat auprès de 7 organismes sur deux ans a permis d’éclairer la problématique de l’adaptation des politiques de proximité, des dispositifs d’organisation et des modes de management à la diversité des territoires de gestion.

Le travail engagé pointe comme enjeux l’intérêt de revisiter le projet de proximité de l’organisme en fonction de la singularité des territoires, d’articuler différentes modalités de relations en vue de construire des réponses organisationnelles plus souples et de compléter les dispositifs managériaux pour développer le raisonnement territorial. Aussi, le projet de proximité actualisé doit permettre de réaffirmer les finalités poursuivies, d’envisager des formes d’organisation soutenant la réalisation de ces finalités, de s’appuyer sur des pratiques managériales facilitant une approche territoriale de l’activité.

Quels sont les leviers de développement de dispositifs de gestion plus adaptés à la diversité des territoires gérés ? Quels sont les principaux freins ? Peut-on identifier des formes d’organisation et de management qui facilitent cette prise en compte plus forte des territoires ?