Le mot de la présidente

Véronique Momal

Le Club investit depuis plusieurs années les thématiques de l’accompagnement des transformations (notamment numériques) et du renouvellement du modèle économique et social porté par les organismes et leurs partenaires.

En 2019, ces préoccupations vont rester très présentes et nous avons fait le choix de la continuité des investissements. Il nous semble primordial dans ces périodes de conserver des espaces de respiration et de prise de recul pour se ressourcer et mieux conduire nos projets.

Nous reviendrons en deuxième partie d’année sur l’enjeu de la transformation numérique à partir de la restitution des travaux de la recherche action engagée en 2017 autour des impacts de cette transformation sur les métiers, les organisations et les relations avec l’écosystème des bailleurs sociaux. 7 organismes se sont engagés dans cette démarche au long cours qui s’achève cette année.

La question du modèle économique nous l’aborderons sous plusieurs angles. La diversification de nos activités constitue une source de valeur nouvelle à explorer sur les territoires. Certains y sont engagés depuis longtemps, de nouvelles opportunités s’ouvrent avec la loi Elan. Nous ferons le point sur les conditions à réunir pour qu’elles constituent de véritables options. Nous reviendrons aussi sur la question de la performance de nos structures. La tension grandissante entre rentabilité économique, utilité sociale et citoyenne, attentes des territoires invite à construire de nouveaux équilibres.

Enfin, l’accompagnement des restructurations va être au cœur de l’agenda managérial pour les prochains mois. Ces restructurations vont prendre des formes diverses : accroissement des groupes existants, constitution de nouveaux groupes, fusion d’organismes. Ces regroupements ne créent pas mécaniquement de la valeur et de la performance. Les témoignages d’autres secteurs d’activité appellent la prudence dans la conduite de ces projets. Pour générer de la valeur, amplifier les capacités d’action et d’intervention ces projets devront réunir des conditions que nous chercherons à cerner au cours de nos différentes manifestations. Cette ère des transformations va aussi nécessiter de renouveler les formes du dialogue social au sein de nos entreprises. Nous chercherons à regarder comment ce dialogue se construit dans d’autres pays.

 

En vous souhaitant une belle année 2019 et dans l’attente de vous retrouver nombreux au cours de nos ateliers.

Enregistrer